Le Poiré

 

L'exploitation Les produits Les tarifs Les points de vente

Passer une commande

Le Poiré Bio de la ferme de la Poulardière répond au cahier des charges de l’agriculture biologique (sans aucun aditif chimique). Il est contrôlé par un organisme certificateur : Qualité France Le Guillaumet 92046 - Paris La Défense.

élaboré principalement dans cette région de Normandie (le Domfrontais), le Poiré Bio de la ferme de la Poulardière est issu de poiriers centenaires de l’exploitation : Le roi des vergers.

 

Le Poiré
Le Cidre
Le Jus de Poires
Le Jus de Pommes

 

 

Les anciens vous le diront, un poirier c'est :
100 ans pour pousser  
100 ans pour grandir
100 ans pour mourir  

Poirier en fleurs

Plus acidulé que le cidre, le Poiré est d’une originalité et d’une finesse qui ne vous laissera pas indifférent. C’est une boisson capiteuse, qualifié par certains de Champagne normand.

Comment fabrique t'on le Poiré bio à la ferme de la Poulardière ?  
 

 

 

Les poires : Plan de blanc, Branche de Cloche, Gaubert, Rouge vigné sont sont ramassées dès qu’elles tombent sur l’herbe. Nous ramassons tous les cinq jours, à la main ou à la machine, selon les conditions climatiques, de mi-octobre à mi-novembre. Aussitôt ramassées, les poires sont lavées, triées et écrasées. Le marc ainsi obtenu (compote de poires) est transféré dans le pressoir, pour en extraire lentement le jus.

 

 

 

 

Une fois refroidi, ce jus est stocké dans nos grandes cuves de 5 000 litres. Le moût restera ainsi tout l'hiver. Pendant tout ce temps, nous surveillons les fermentations, afin qu'elles soient lentes et régulières. Nous effectuons la mise en bouteille, vers la fin février. Nous attendons encore deux mois que la prise de mousse naturelle en bouteille soit faite, pour pouvoir commercialiser notre millésime.

Le lavage des poires

La cuve de fermentation

   

Connaissez-vous l’histoire du poiré ?
Les poiriers qui donnent les fruits dont on fait le Poiré sont des descendants des arbres que cultivaient les gaulois et dont ils faisaient déjà une boisson. Des écrits précisent qu’en 1453, l’administration de l’hospice d’Argentan (Orne) achetait des poires aux cultivateurs à un demi -sou le boisseau. Les témoignages que l’histoire a laissé sont la preuve que le poiré poursuit son épanouissement sur un territoire qui, au fil du temps, a su se forger une identité unique.

Infos Santé


Tous nos produits sont certifiés Agriculture Biologique (contrôlé par QUALITE-FRANCE Le Guillaumet 92046 Paris la Défense Cedex).

Début de page